Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est moi


articles6 2285 (640x480)

Bonjour! Bienvenue sur mon blog. Je m'appelle Amandine et j'ai 12 ans. Bonne visite!

Recherche

Archives

Articles RÉCents

29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 13:30

uubob.jpg

La danse des esprits

Chapitre 8: Emma et Lily

Adèle allait enfin découvrir cette histoire!

-Je suis plus heureuse que tout les autres jours de ma vie!!!

Mais Adèle ne se doutait pas que cette histoire était un grand mystère. "Peut-être même qu'elle est vraie", pensait Adèle. Elle ouvrit l'enveloppe et déplia la lettre.

LA DANSE DES ESPRITS

une histoire du tableau "Soleil bleu"

Un jour, le ciel était bleu et plein de nuages blancs adoucissait le soleil qui brillait. Une petite fille était assise dans de l'herbe et regardait le ciel. Elle s'appelait Lily. Tout le monde se demandait pourquoi elle restait de longues heures dans l'herbe chaque jour. C'est parce qu'un jour, elle vit un fantôme qui s'approcha d'elle. Il lui parla, enfin plutôt elle, puisque ce fantôme était une fille. Elles devinrent des amies, et avant, chacune d'elles n'avait aucun(e) ami(e). Elles étaient faites pour s'entendre. Mais après 3 mois, Emma (l'esprit s'appelait ainsi) ne revint plus. Lily se demandait pourquoi. Quand elle réalisa que Emma avait disparu, elle ne voulait pas y croire. "Elle est toujours là, c'est sûr, pourquoi serai-t-elle partie?", pensai Lily. Alors elle s'assit dans l'herbe, et regarda le ciel en se concentrant, pour appeler Emma. Mais elle ne vient pas. Maintenant, cela fait 1 an que Lily appelle Emma tout les jours en regardant le ciel. L'année s'acheva, et Lily continua a appeler Emma. Un jour, le 26 mai, Emma revint.

-Emma! Pourquoi tu n'est pas revenue pendant un an?

-Le monde des esprits était en train d'être construit!

-Le monde des esprits?

-Oui, jusqu'à maintenant, nous les esprits (ou fantômes si tu préfére) devions vivre chez les humains, soit en nous faisant passer pour eux, soit en prenant le risque d'être découverts. Mais maintenant, nous avons notre monde, ou nous pouvons etre en sécurité!

-Mais c'est super! Est-ce que je pourrais le visiter?

-Bien sûr, quand?!

-Maintenant!

-Allons-y.

Emma prit Lily par le bras et elle se mit a voler.

-Je vole! s'exclama Lily. Je vooooooole!

Emma et Lily continuérent a voler. Après une demie-heure, elles n'étaient toujours pas arrivées, et Emma dit:

-Lily, si tu essayais de voler toute seule?

-Oh oui!

-Alors je vais te lâcher, et tu vas te laisser porter par le vent. Si tu sens que tu tombes, tu fais comme si tu nageais dans l'air.

-D'accord!

-Tu est prête?

-Oui!

Emma lâcha Lily, qui flottait dans les airs. Lily était tellement contente de voler qu'elle ne s'aperçut pas qu'elle était en train de tomber. Emma, en voyant ça, eu un rire diabolique.

-Et encore une humaine de moins! A ce rythme, toute la population va bientôt être éliminée! Hahahaha! Ca va marcher!

Lily, en tombant, entendit ça, et juste avant de tomber au plus profond de l'océan, elle cria:

-EMMA! TU M'A TRAHIE! C'EST TOI QUI DEVRAIT MOURIR! ET PAS MOI!

Lily tomba au fond de la mer, et on ne la revit plus.

Adèle versa une larme. Quel esprit serai capable d'une telle chose? Les fantômes étaient si horribles que ça? Elle se mit complétement a pleurer.

-Celui qui a écrit cette histoire, il va m'entendre... C'est n'importe quoi de faire passer les esprits pour de tels monstres!

-Tu insinue que je suis un monstre?

Dit une voix. Adèle regarda en face d'elle, et un esprit fille au cheveux noirs et courts flottait a quelques centimètres du sol.

-C'est, toi, Emma, hein?!!! C'est toi qui a tuée Lily! Et pourquoi cette histoire s'appelle-t-elle "La danse des esprirts"?! Ca n'a aucun sens!

La voix de Mia retentit.

-C'est parce qu'elle aurait du se finir bien. Seulement, l'écrivain a laisser les choses aller comme en vrai, du coup, le titre n'a plus de rapport avec l'histoire.

-Et qui est cet écrivain?! Il va avoir affaire a moi!

-C'est moi.

Dit Emma.

-Alors as-tu tuée Lily, ou pas?! As-tu écris ce qui c'était passé ou l'as-tu inventé?!

-J'ai vraiment tuée Lily. Je n'ai aucun regret.

-Comment peut-on n'avoir aucun regret quand on a fait une chose pareille!

-Il suffit d'être moi.

-Comme si c'était facile, tiens...

-Mais c'est facile. Entre dans ma tête.

-C'est ça, comment tu veux que je le fasse?

-OMOKLISTERASTOMORTIFRATERILOSSERFU.

Adèle disparut. A présent, elle était toute rétrécie et se trouvai dans le noir, la pièce avait l'air d'être ronde.

-Je suis dans la tête d'Emma!

Un écho retentit dans toute la tête.

-Adèle ne pensera jamais comme moi, c'est sûr. Elle a raison, je n'aurai jamais dû laisser Lily tomber au fond de la mer.

Incroyable! Emma pensait ça dans sa tête!

-Oui!!!

S'écria Adèle. Aussitôt, elle sortit de la tête d'Emma. Elle revint de sa taille normale et dit:

-Haha! Emma, tu pense que tu n'aurais jamais du laisser Lily tomber au fond de l'océan! Je t'ai entendue!

-Oui, c'est vrai....J'ai honte de l'avouer.

-Au contraire, tu devrais avoir honte de l'avoir laisser tomber!

Emma baissa la tête.

-Adèle, maintenant que tu as découvert cela, je peux te le dire: tu dois changer l'histoire.

-Hein?! Comment ça?!

-Tu dois faire la même chose, sauf que tu ne dois pas tomber dans la mer, tu dois arriver au monde des esprits et danser la danse des esprits avec nous.

-Oui mais... quand ça?!

-Le 26 mai.

-C'est demain! dit Mia. On devra se mettre en route ce soir.

 

 

A suivre...




Partager cet article
Repost0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 18:18

Autumn-fairy_-by-Anne-Stokes.jpg

Pense-tu que la magie existe?

Non.

Je le savais.

Mais quand tu était enfant, tu y croyais

Tu voyais les fées et les licornes a travers tes yeux d'enfant

Tu discutais avec elles pour passer le temps

Mais tu a grandi

Alors tout est devenu sombre

Tu ne voyais plus la magie, tu ne la sentais plus

On devrait tous croire a la magie

Notre vie serait meilleure

Pourquoi n'as-tu pas gardé tes yeux d'enfant

Qui voyait les fées?

Et ton corps d'enfant

Qui dansait avec elles le jour du solstice d'été?

 

Amandine Baffert

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 01:13

La journée a l'école de Tora

tora.jpg

 

Il y avait une fille s'appelant Maria. Un jour, elle décida d'aller en ville. Se promenant, elle vit soudain une tête a l'envers surgir devant la sienne.

-AAAAA !

-Ben, quoi ?! Qu'est-ce que j'ai de bizarre ?

La fille qui avait la tête a l'envers était rousse et ses cheveux étaient plutôt courts, elle avait des yeux et des oreilles de chat.

-Qui...qui est-tu ???

-Moi ? Je m'appelle Tora. Et toi ?

-Ma...ma...Maria...

Maria tremblait. Elle reprit tout de même la conversation :

-Pourquoi tu as des oreilles de chat ? Dit-elle en les pointant du doigt. Et pourquoi tu a aussi des yeux de chat ?

-C'est simple. répondit Tora en se levant et en enroulant sa queue de chat autour d'elle-même. Je suis un chat-garou.

-Un chat-garou ?!

Tora remit sa tête a l'envers et faisait tourner sa queue de chat en signe d'ennui.

-Pfff...les humains...

-Tu est un chat ?

-Tu n'a pas compris ? Je suis un chat-garou. Comme les loups-garou !

Elle s'envola très haut en faisant des figures acrobatiques. Maria cria :

-Tu peux m'expliquer plus précisément ?

*

-Donc je suis un chat qui se transforme en humain. Comme les loups-garou, je te l'avais dit.

-Ok...

Tora se remit a voler la tête a l'envers, et vit un grand bâtiment avec comme inscription « ECOLE ».

-C'est quoi ça ?!

Demanda-t-elle en pointant du doigt la soi-disant « ECOLE ».

-Ca ? C'est l'école. Ca sert a apprendre les choses pour savoir plus de choses après. Tu ne connais pas ?

-Je fais ce que l'on appelle « l'instruction en famille ».

-Ah, l'école a la maison, j'en ai entendu parler. Comme tu a de la chance !

-Moi, j'aimerais bien essayer de faire « l'école ».

Elle était la tête a l'envers, laissant sa queue pendouiller comme une corde.

-Le truc, c'est que si tu y vas, tu dois y rester toute l'année.

-Non, moi je veux juste essayer.

-Bon, d'accord...

Elles se mirent en direction de « l'école ».

*

-Asseyez-vous ! Je vais faire l'appel !

« C'est une étrange pièce ici, pense Tora. Il y a plein de chaises alignées. Et c'est quoi ce grand truc noir ? Et puis je ne connais pas ces personnes ! ». Tora vit tout le monde s'asseoir sur une chaise, alors elle comprit qu'elle devait en faire autant.

-Aujourd'hui,il y a une nouvelle élève qui vient « essayer » l'école, comme elle dit : Tora... puis, elle ajouta a l'attention de Tora : Euh, c'est quoi ton nom de famille ?

-Mon nom de famille ?

-Laisse tomber... Donc, voici Tora !

-Et je fais quoi maintenant ?

Demanda Tora.

-Va t'asseoir, quelle question !

Tora alla s'asseoir sur une chaise.

-Bon, passons au cours de français ! Vous devez m'écrire 100 lignes !

Tout le monde se mit a écrire beaucoup. Tora se demanda pourquoi ils mettaient tant de temps a écrire. En effet, quand ce fût a son tour de lire son texte, elle dit deux simples mots :

-100 lignes.

-Mais... Tora ! Il fallait écrire 100 lignes !

-C'est ce que j'ai fait, regardez.

Elle montra un papier, avec écrit en majuscules : « 100 lignes ».

-Tu n'as rien compris a l'exercice !!!

-C'est toi qui n'a rien compris, Sofia.

-Tu dois m'appeler Maîtresse ! Et me vouvoyez !

-Vouvoyer ? Qu'est-ce que ça veut dire ?

-Je t'expliquerai après ! Va écrire 100 lignes !

-Mais je viens de l'écrire !

*

DRIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIING !

La sonnerie de la cantine retentit.

-Pourquoi ça sonne ?

Demanda Tora a Maria.

-C'est l'heure de la cantine !

-C'est quoi ?

-C'est...euh...c'est comme un repas, sauf a l'école...

Elles entrèrent dans la salle. Maria lui expliqua comment fonctionne la cantine. Une voix retentit dans la salle :

-Vous avez pas de la viande ?

Tora volait, son plateau vide a la main. Tout les élèves étaient fascinés par Tora, enfin, plutôt par le fait qu'elle volait.

-Bon, vous avez de la viande ?

Une cuisinière arriva et dit :

-Oui, on a de la viande, c'est par là.

Tora remplit son plateau de viande. Il ne restait plus de place pour quoi que ce soit. La cuisinière dit :

-Et les légumes ? Et les desserts ? Tu ne va pas en prendre ? Il ne reste presque plus de viande pour les autres !

-Non, je ne prends que de la viande. Je suis un chat, après tout !

Tora s'en alla. La cuisinière l'en empêcha en l'attrapant par le bras.

-Tu dois prendre tout, Tora !

Tora prit un autre plateau, et prit toute les choses qui étaient servies a la cantines. Au final, elle avait 5 plateaux, plus celui de la viande.

-Et maintenant que j'ai pris tout, j'en fais quoi ? J'aimerais pouvoir manger ma viande, moi !!!

-PFFFF...

*

Le soir, les proffesseurs sortirent épuisés et/ou en colère de l'école. Tora avait vraiment mis l'école sens dessus dessous. Depuis, cette école était hors du commun. Ils pouvait remercier Tora : grâce a elle, on parle de cette école dans les journaux ! Par contre, Tora n'y revint pas ! Ca ne lui avait pas plu !

Partager cet article
Repost0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 13:37

li.jpg

La danse des esprits

Chapitre 7: Lettres ensoleillées

Plus tard, l'orage laissa place a un grand soleil. Ce fût donc a seize heure que le facteur déposa les lettres. Trois lettres pour sa mère, quatre pour son père, mais aucune pour elle. Mia, elle, en avait reçu par le monde des esprits, c'est-a-dire que le courrier passait a travers les nuages.

Dix-sept heure. Et toujours rien pour Adèle. Elle se mit a lire. Dix minutes plus tard, une chouette blanche appela par la fenêtre, une lettre roulée entre les pattes. Son oncle lui avait envoyé une lettre! Ca promettait toujours un grand moment de bonheur! Il écrivait si bien que, quand on reçoit une lettre de lui, on se dit qu'on est "différent" des autres. En effet, l'oncle d'Adèle était exceptionel. Tout d'abord parce que sa boutique de soleils et de lunes emportait dans un autre monde, loin de la Terre. Et il était particulièrement gentil et avait un bon sens de l'humour. Bref. Adèle alla dehors, s'installa sous un arbre (en se cognant) et déroula la lettre.

Coucou ma petite chanteuse!!!

J'espère que toi, tes parents et ton tableau, vous allez bien! Si le tableau ne va pas bien, dis-le moi (ou plutôt écris-le moi (poil au doigts)) et je viendrai le chercher pour m'occuper de lui.

On m'a informé que tu avait écris une nouvelle chanson! J'ai hâte de l'entendre!

AÏE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Désolé, je viens de me cogner...Sinon, tu veux que je te raconte une histoire? J'en ai une très bien en tête. Réponds-moi si tu veux que je te la raconte! Je l'ai trouvée sous un tableau*. Je suis sûre qu'elle te plaira! Elle s'appelle "La danse des esprits".

A bientôt!

TONTONTON

Adèle voulait connaître cette histoire! Elle alla prendre du papier, sa chouette et un stylo, retourna dehors et écrit:

Salut!

Raconte-moi cette histoire!

A bientôt,

Petite chanteuse (Adèle)

Et elle envoya sa lettre.

Le lendemain, une réponse lui parvint.

 

A suivre...

 

* sous un tableau: l'oncle d'Adèle trouve des histoire partout, car il sait lire la langue des esprits.

Partager cet article
Repost0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 18:39

 

chapitrea (640x286)

  Le temps des kokeshis

A l'époque de ma grand-mère, c'était le temps des kokeshis. Je vous explique ? Oui ? Alors voilà : quand ma grand-mère était enfant, des phénomènes étranges se produisait : il se mettait parfois a pleuvoir des kokeshis. Une fois qu'elle se promenait avec une ombrelle, les kokeshis tombèrent du ciel. Elles déchirèrent son ombrelle. Une petite poupée tomba au creux de sa main. Cette kokeshi avait un kimono rouge fleuri et des cheveux noirs frangés comme moi. Quand elle eut ma mère, elle la lui donna a six ans. Quand j'ai eu six ans, elle me l'a donné, en me disant que si j'ai un enfant, je devrais lui donner a l'âge de six ans. C'est une tradition familiale.

Maintenant, les kokeshis ne tombent plus du ciel. « Le temps des kokeshis est passé, c'est pourquoi il ne faut jamais perdre cette kokeshi. », dit ma mère. Moi, j'espère encore. Je crois qu'un jour, les kokeshis reviendront. Je voulais rester au Japon pour voir encore passer les kokeshis... Trois mois a espérer, puis mon père nous annonce que l'on part. En France. Il a trouvé un travail là-bas, ou il sera mieux payé que celui qu'il avait au Japon. Maman pense que c'est une bonne nouvelle, vu le peu d'argent que nous avons. Quand il nous a annoncé la nouvelle, je me suis retenue de ne pas paniquer. Je n'aurais plus une chance de voir les kokeshis ! Je me suis retenue pendant une heure, mais après, j'ai raconté a la famille mon espoir de revoir la pluie de kokeshis. Ils m'ont dit que maintenant, ça ne pouvait plus se produire, et d'aller faire mes bagages. Dans ma chambre, j'ai pleuré en serrant la kokeshi dans ma main. Au bout de quelques minutes, maman est arrivée et m'a consolée Je me suis endormie. Au beau milieu de mon sommeil, j'ai senti qu'on me transportait. Après, j'ai senti qu'on roulait. Quand la sensation s'arrêta, je me réveilla. Je ne connaissait pas cet endroit. J'ai observé quelques minutes, puis j'ai compris : nous ne sommes plus au Japon. J'ai dormi donc tant de tant ? J'essayai de comprendre combien de temps j'avais dormi, quand mon ventre se mit a gargouiller. J'ai faim.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 17:21

chatpluie.jpg

La danse des esprits

Chapitre 6: Les soeurs

Mia tocqua a la porte. Quand le père d'Adèle ouvrit, resta sans voix un moment, puis appella la mère d'Adèle:

-C'est Mia!

Dit-il. Elle accouru aussitôt.

-Mia! Je n'arrive pas a y croire, c'est bien toi!

Elle la serra dans ses bras, puis ajouta:

-Entre donc, il pleut. Nous allons te présenter Adèle, ta petite soeur!

Adèle était sur le canapé. Elle avait un casque de musique sur les oreilles et écrivait dans un carnet bleu.

-Sans doute est-elle en train d'écrire une chanson, dit son père. Adèle! Vient voir ta grande soeur!

Elle enleva brusquement son casque et referma son carnet.

-Ma grande soeur? Comment ça?

Dit-elle en se levant. Elle avança vers Mia.

-Qui est-tu?

-Mia, ta grande soeur.

-Ce n'est pas possible, je suis fille unique.

-Je te jure! Les esprits m'ont adoptée, mais je suis l'enfant de tes parents!

-Alors, pourquoi vous ne me l'avez pas dit? Et pourquoi ne vit-elle pas avec nous?

Aucun des trois ne répondit, tout ce qu'on entendait, c'était le chat qui poussa un miaulement de faim. Puis se rajouta les pas d'Adèle qui allait lui donner a manger. Alors qu'elle monta dans sa chambre avec le chat, sa mère lui dit:

-Ecoute, que tu le veuilles ou non, Mia habitera ici. C'est ta grande soeur.

Adèle continua a monter. Son père ajouta:

-Et vous vous partagerez ta chambre.

                                                                        *

Le lendemain matin, il pleuvait toujours. Mia se réveilla tôt, sans aucun habit a se mettre. En effet, dans le monde des esprits, tout était immatériel: il fallait une formule magique pour faire apparaître chaque chose. Elle ne pouvait plus utiliser de formules magiques, ici... Elle ne voulait pas réveiller Adèle, alors elle resta avec sa robe blanche trempée par la pluie et déchirée par le vent jusqu'à ce qu'elle se réveille. Quand elle se réveilla, elle lui demanda si elle pouvait lui prêter des habits. Adèle ne pouvait pas refuser, il faisait tellement froid dehors...

Mia se retrouva donc avec une pile de vêtements inutilisés qu'Adèle voulait bien lui donner. Aujourd'hui, la journée s'annonçait mal: un orage se préparait...

 

 

A suivre...

Partager cet article
Repost0
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 12:24

dracolo.jpg

Trois dragons étaient partis au matin pour voir leurs amis , les elfes. En chemin, ils s'arrêtérent car ils croisérent un lutin qui ne leur inspirai pas confiance, car il avait un arc a la main. L'étrange lutin passa son chemin. En effet, il ne devait pas parler au inconnus. Les trois dragons reprirent leur route aller rendre visite a leurs amis les elfes. Ils croisérent des fées virevoltant dans l'air, ainsi que des oiseaux . Quands ils arrivirent chez leurs amis , ils burent un chocolat préparé par le très célébre chocolatier Babo Buru. Leurs amis racontérent leur voyage en Bretagne . Ils en on vu, des dragons !

-N'oublions pas Dracolo , disait la elfe , il a voulu nous préparer une fête! Mais c'était raté...

Le soir, les trois dragons rentrérent, et virent la lune brillante dans le ciel.

Partager cet article
Repost0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 19:55

bleu--600x450-.jpg

La danse des esprits

Chapitre 5: Magie bleue

Une fois arrivée en France, Mia se sentait un peu perdue. Elle sortit de sa sacoche blanche la carte de France. Cela ne l'aida pas plus. Comment retrouver la maison d'Adèle? Elle savait qu'elle devait y aller. Le soleil lui avait dit. Elle se remit a voler, n'importe ou, puisqu'elle ne savait pas ou aller. Mia tournait en rond. Quand elle s'en rendit compte, elle se rendit compte également que c'était autre chose qu'il fallait faire tourner.

                                                                           *

-Quoi? Non, ne me dites pas ça, je vous en prie! Un peu de bon sens, voyons!

-Je les ai vus, monsieur! Ils sortaient de chez vous! Et votre fille était dehors par la même occasion!

-Ces personnages n'avait rien a faire là, ils sont apparus comme par magie!

-C'est bien ça qui me gène, la MAGIE. A cause de ce tableau, la ville entière a été illuminée en pleine nuit! Ce tableau est a vous, a qui la faute, si ce n'est a vous?

-En quelle langue faut-il que je vous dise que je ne sais rien de comment c'est arrivé? En japonais? En arabe? En allemand?

Et le père d'Adèle raccrocha au nez de son voisin. Il se tourna vers sa fille, qui se cachait derrière un livre, et lui dit:

-A cause de ton tableau, toute la ville nous craint, nous accuse de sorcellerie ou nous demande des explications! Si tu n'avais pas accepté que ton oncle t'offre ce tableau, nous n'en serions pas là!

Adèle répliqua:

-Moi non plus, je ne sais rien! La lune et le soleil sont entrés dans ma chambre la nuit, je n'en sais pas plus!

Et elle partit dans sa chambre avec son livre.

                                                                          *

Alors Mia vola jusqu'au toilettes publiques. Là, elle sortit un déguisement d'humaine et une perruque (car ses cheveux sont tellements clait qu'on les aurait dit blancs) de son sac. Une fois son déguisement enfilé, elle marcha (et ne vola surtout pas, pour ne pas qu'on la reconnaisse) vers le marchand de meubles. Arrivée, elle alla a l'accueil, et demanda:

-Bonjour, ou puis-je trouver les tables basses, s'il vous plait?

-Vous allez tout droit jusqu'au rayon buffets, ensuite vous allez a gauche et vous y êtes!

-Merci!

Elle suivit précisément les indications de la caissière, et arriva au rayon tables basses.

                                                                            *

Une fois sa table basse achetée, elle alla vers la place (ou d'habitude on voyait quelques enfants faire de la trottinette ou du vélo), et y déposa sa table. Mia s'éleva dans les airs, et baissa les mains vers la table. De la poussière bleue vola jusqu'à la table, tourna autour de la table, et finit par entrainer la table avec elle. Des esprits sortirent de la table qui allait de plus en plus vite.

-Ou est la maison d'Adèle?

Un esprit lui indiqua ou était la maison d'Adèle.

Une demie-heure plus tard, elle était devant la porte.

 

 

A suivre...

Partager cet article
Repost0
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 13:40

articles4-3379--640x480-.jpg

La danse des esprits

Chapitre 4: Mia

Les parents d'Adèle furent stupéfaits. Ces personnages, que faisait-ils là? Ne devrait-ils pas être dans leur tableau? La lune et le soleil se tournérent vers les parents. La mère d'Adèle cria alors:

-Rentrez dans votre tableau, vous n'avez rien a faire ici! Vous n'êtes pas réels!

Soudain, la lune et le soleil se métamorphosérent en une poudre dorée et une poudre bleue. Quand Adèle retourna dans sa chambre, le soleil et la lune avait reprit leur place dans le tableau, immobiles, sans aucun signe de vie. Elle s'endormit.

                                                                             *

-Firipotocumulisiritatita!

-Non, ce n'est pas ça, réessaye.

-Firipatacumulusiritatita!

-Ce n'est toujours pas ça... ça fait des mois que tu essaye d'apprendre cette formule, tu n'en a pas marre?

-Non! Je veux réussir! Je n'arriverais jamais a me faire une amie, sinon!

-D'accord, je ne voulais pas te vexer... Réessaye!

-Firiputucamalosiritatita!

-Tu a réussi, Mia, c'est incroyable! Retiens-là bien. Dis-la moi syllabe par syllabe.

-FI-RI-PU-TU-CA-MA-LO-SI-RI-TA-TI-TA.

-Exactement.

Mia, fantôme du monde des esprits, cheveux blonds, yeux noirs, volant entre les nuages librement, cherche une amie. 16 ans et vient juste de réussir a prononcer la formule Firiputucamalosiritatita, alors que les autres fantômes, eux, l'aprennent a 10 ans. Possède une force extraordinaire. A toujours la tête baissée et les cheveux relachés. Mia n'est pas comme les autres fantômes. Elle n'est pas l'esprit d'un mort, elle est née d'une mère humaine. Mais elle vit dans le monde des esprits. Elle se dit souvent qu'elle aimerait bien vivre avec sa mère dans le monde des humains. 

Alors un soir, elle part. Elle descend sur la Terre et prend la direction de la France. Ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'Adèle est... sa petite soeur.

 

 

A suivre...

Partager cet article
Repost0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 00:51

dragon-heart.jpg

Complétez le texte avec les mots que vous voulez.

 

"Trois _ étaient partis au matin pour voir leurs _ , les _. En chemin, ils s'arrêtérent car ils croisérent un _ qui ne leur inspirai pas confiance, car il avait un _ a la main. L'étrange _ passa son chemin. En effet, il ne devait pas parler au _. Les trois _ reprirent leur route aller rendre visite a leurs _ les _. Ils croisérent des _ virevoltant dans l'air, ainsi que des _ . Quands ils arrivirent chez leurs _ , ils burent un _ préparé par le très célébre _ Babo Buru. Leurs _ racontérent leur voyage en _ . Ils en on vu, des _ !

-N'oublions pas _ , disait la _ , il a voulu nous _ une _! Mais c'était _ ...

Le soir, les trois _ rentrérent, et virent la _ brillante dans le ciel.

Partager cet article
Repost0