Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est moi


articles6 2285 (640x480)

Bonjour! Bienvenue sur mon blog. Je m'appelle Amandine et j'ai 12 ans. Bonne visite!

Recherche

Archives

Articles Récents

15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 18:39

 

chapitrea (640x286)

  Le temps des kokeshis

A l'époque de ma grand-mère, c'était le temps des kokeshis. Je vous explique ? Oui ? Alors voilà : quand ma grand-mère était enfant, des phénomènes étranges se produisait : il se mettait parfois a pleuvoir des kokeshis. Une fois qu'elle se promenait avec une ombrelle, les kokeshis tombèrent du ciel. Elles déchirèrent son ombrelle. Une petite poupée tomba au creux de sa main. Cette kokeshi avait un kimono rouge fleuri et des cheveux noirs frangés comme moi. Quand elle eut ma mère, elle la lui donna a six ans. Quand j'ai eu six ans, elle me l'a donné, en me disant que si j'ai un enfant, je devrais lui donner a l'âge de six ans. C'est une tradition familiale.

Maintenant, les kokeshis ne tombent plus du ciel. « Le temps des kokeshis est passé, c'est pourquoi il ne faut jamais perdre cette kokeshi. », dit ma mère. Moi, j'espère encore. Je crois qu'un jour, les kokeshis reviendront. Je voulais rester au Japon pour voir encore passer les kokeshis... Trois mois a espérer, puis mon père nous annonce que l'on part. En France. Il a trouvé un travail là-bas, ou il sera mieux payé que celui qu'il avait au Japon. Maman pense que c'est une bonne nouvelle, vu le peu d'argent que nous avons. Quand il nous a annoncé la nouvelle, je me suis retenue de ne pas paniquer. Je n'aurais plus une chance de voir les kokeshis ! Je me suis retenue pendant une heure, mais après, j'ai raconté a la famille mon espoir de revoir la pluie de kokeshis. Ils m'ont dit que maintenant, ça ne pouvait plus se produire, et d'aller faire mes bagages. Dans ma chambre, j'ai pleuré en serrant la kokeshi dans ma main. Au bout de quelques minutes, maman est arrivée et m'a consolée Je me suis endormie. Au beau milieu de mon sommeil, j'ai senti qu'on me transportait. Après, j'ai senti qu'on roulait. Quand la sensation s'arrêta, je me réveilla. Je ne connaissait pas cet endroit. J'ai observé quelques minutes, puis j'ai compris : nous ne sommes plus au Japon. J'ai dormi donc tant de tant ? J'essayai de comprendre combien de temps j'avais dormi, quand mon ventre se mit a gargouiller. J'ai faim.

Partager cet article

Repost 0
Published by Amandine - dans Mes oeuvres
commenter cet article

commentaires

MARIE-JO 16/06/2012 16:09


Qui sait si ce temps ne reviendra pas et en France par exemple pour changer ?